vendredi 13 décembre 2019

Sequentia Legenda cinq performances en 2019


2019 une année dense et riche



Sequentia Legenda Berlin School music

L'ANNÉE 2019 A ÉTÉ POUR MOI DENSE ET RICHE 

L’année 2019 a été pour moi dense et riche avec notamment cinq prestations scéniques. C'est en Suisse à Founex qu’eut lieu le premier concert, puis en France à Nantes, en Allemagne à deux reprises à Tübingen et Solingen, pour finir à nouveau en Suisse, plus précisement au Caveau du Cœur d'Or à Chexbres.
Sequentia Legenda Berlin School music

 

LE DERNIER CONCERT DE LA TOURNÉE 2019

L'accueil chaleureux et l'organisation Suisse sans faille, nous ont permis de nous sentir à l'aise et en confiance. Tous les membres de l'équipe du Caveau du Cœur d'Or, de Swiss Vintage et Musil Asylum ont contribué à une mise en place exemplaire dans un cadre sympathique et original. La sonorisation au caveau a été soignée de manière exemplaire par Nicolas Picciotto. Après le soundcheck, les réglages de la régie lumière, la décoration et mise en place de la salle, les portes du caveau furent ouvertes peu avant 19h. Après la présentation faite par l'aimable Selim Keddar, Tommy et moi avons pu prendre place derrière nos instruments. Je pris la parole pour remercier l'ensemble des organisateurs, pour saluer le public et pour présenter ma vision musicale et le déroulement du concert. Celui-ci débuta à 21h10.

C’est dans une ambiance conviviale que nous avons pu nous produire. Le soutien témoigné par auditeurs nous fit grand plaisir. Les deux premiers titres « THE APPROACH » et « THE RETURN » laissèrent place à un petit entracte. Le troisième titre « AU REVOIR » clôtura cette belle soirée cosmique.

Sequentia Legenda Berlin School music

Sandrine Crot (Suisse)
Sandrine Crot
de Savigny (Suisse)

« JE SUIS ENTRÉE IMMÉDIATEMENT
DANS VOTRE UNIVERS MUSICAL
»

Par quel biais avez-vous pris connaissance du concert ?
Sandrine Crot : « Je fais partie du comité de l'Association L'Accroch'Coeur qui gère le caveau du Coeur d'Or de Chexbres, donc ce concert a été immédiatement inscrit dans mon agenda, car dès que j'en ai entendu parler, je suis allée écouter quelques morceaux sur Internet, mes sens ont été touchés et il fallait que je sois présente pour vous écouter en live ! »

Qu'est-ce qui vous a motivé à venir ?
Sandrine Crot : « Je suis toute novice dans la musique électronique et j'apprends à connaître ces différentes sonorités qui me captent très facilement, je suis de plus en plus ouverte et curieuse à ce type de musique. Votre prestation a été mon premier concert live de musique électronique, quoi de plus merveilleux que de vivre cela avec vous. »

Quel a été votre ressenti lors de cette prestation scénique ?
Sandrine Crot : « Je suis entrée immédiatement dans votre univers musical et vous m'avez tous les deux emportées, d'une part par l’énergie que vous partagez avec énormément de générosité et d'autre part, par la finesse des sons que vous produisez. Le concert était d'une grande qualité, autant humaine que musicale, vous dégagez tous les deux quelque chose de contemplatif et de très esthétique. En résumé, le concert terminé, on a envie que d'une chose : que ça continue encore pendant de longues heures. MERCI A VOUS ! »
Sandrine Crot a posé quelques questions à Sequentia Legenda 🎤
Sandrine Crot : « Que signifie pour vous Sequentia Legenda ? »
Sequentia Legenda : « Il y a cinq ans, lorsque je m’étais décidé à mettre ma musique à la lumière du jour, je cherchais un nom de scène. J’avais deux longues listes de noms. Et finalement, c’est un assemblage de deux noms, figurants sur chacune d’elle, qui allaient donner mon nom d’artiste. C’est du latin. Sequentia se rapportant à la séquence, la suite, la succession et Legenda pour légende et qui peut être défini comme un récit imaginaire. C’est donc finalement un mariage entre les séquences de notes et l’imaginaire ;)
Ce sont aussi d’ailleurs mes initiales.
»

Sandrine Crot : « Que ressentez-vous pendant vos prestations musicales ? »
Sequentia Legenda : « Je ressens un mélange de nervosité et d’excitation, j’imagine que c’est normal. Monter sur scène est à chaque fois une nouvelle expérience et qui restera unique en soit. L’aspect technique est à chaque fois un nouveau défi, avec cette imprévisibilité qui va donner un cachet spécifique au concert.
J’apprécie cette rencontre avec les auditeurs, ce moment de communion.
»

Sandrine Crot :
« Quelles sont vos sources d'inspiration ? »
Sequentia Legenda : « Le mysticisme, la science ou la spiritualité sont pour moi autant de sources d'inspiration. Une image, un récit, un son. J'aime imaginer des notes, des séquences, une atmosphère - une couleur musicale. Marcher dans la forêt avec mes enfants, par exemple, stimulera ma sphère créative. L’inspiration est un état d'esprit. Je ne calcule pas, je la laisse venir, je me laisse alors aller pour vivre pleinement ma créativité. »

Sandrine Crot : « Quelles sont vos influences et vos références électros les plus marquantes ? »
Sequentia Legenda : « Je ne tournerais pas longtemps autour du pot : ma référence restera pour toujours Klaus Schulze et plus précisément son extraordinaire album Mirage. Cet album fut à lui seul mon véritable déclencheur musical !
Secondairement, le groupe mythique Tangerine Dream fait aussi partie de mes références, puis Vangelis, Kraftwerk, Jean-Michel Jarre.
»
Sequentia Legenda Berlin School music

Bruno Weihs (Suisse)
Bruno Weihs 
de Leysin (Suisse)

« J'ÉTAIS TOUT DE SUITE CAPTIVÉ ET CHARMÉ »

Par quel biais avez-vous pris connaissance du concert ?
Bruno Weihs : « Par le biais d'une annonce par courriel provenant de Sequentia Legenda. »

Qu'est-ce qui vous a motivé à venir ?
Bruno Weihs : « De faire l'expérience live d'un concert de musique électronique (une première pour moi) et éventuellement aussi faire connaissance de l'artiste que je suis depuis longtemps. »

Quel a été votre ressenti lors de cette prestation scénique ?
Bruno Weihs : « J'étais tout de suite captivé, et charmé aussi par l'apport du batteur présent sur scène aussi. Le temps est passé si rapidement ! Un beau spectacle. »
Bruno Weihs a posé quelques questions à Sequentia Legenda 🎤
Bruno Weihs : « Laurent dans le concert donné avec Tommy, j’étais surpris par l’intensité de l’énergie que j’ai ressentie, bien plus encore que ce que j’ai pu vivre devant mes enceintes ou avec des écouteurs. Pensez-vous que le concert est la meilleure façon de partager ce jeu musical de voix et effets que vous avez composé ? »
Sequentia Legenda : « Ravis de savoir que vous avez ressenti l'énergie déployée lors du concert. Le travail en home-studio et les prestations scéniques sont deux choses bien différentes. Lorsque je compose chez moi, je suis dans ma bulle si je puis dire. Lorsque je me produis sur scène, je suis en contact avec le public. Le partage d'émotions se fait alors de manière directe et la réciprocité entre l'artiste et l'auditeur est palpable. C'est un moment unique. Ce qui est important pour moi s'est de partager ma sensibilité avec le public présent. Finalement, c'est notre soirée à tous, notre communion autour d'un thème en commun. »

Bruno Weihs : « Je trouve que le nom donné à votre genre de musique, à savoir le style " ambient ", masque un peu la résonance plus universelle que votre musique a avec la vie, et plus largement avec la spontanéité de création qui caractérise le monde qui nous entoure. Que ressentez-vous lorsque vous réalisez une composition, de l’endroit où elle provient et du type d’expérience qu’elle véhiculera lorsqu’elle vibrera à la sortie de votre machine, instruments, ou à la reproduction d’un enregistrement ? »
Sequentia Legenda : « Lors de la phase de création, je ressens de l'excitation, de la passion et je ne vois pas le temps passer. L’aboutissement de cette phase de composition est une partie de moi que je livre au public. Ce sont mes émotions et ma sensibilité que je transmets à travers mes univers sonores. Ma vision musicale est à contre-courant de ce qui se fait actuellement et j’en suis fier. Je n’adhère pas à cette diffusion de masse, à cette " soupe " sonore qu’il nous est donné d’entendre sur un grand nombre de radios. La Berlin School est une niche et je souhaite donner le meilleur de moi pour honorer cette belle mouvance musicale. Pour moi, il est important de partager ma propre vision musicale avec passion et sincérité. »

Sequentia Legenda Berlin School music

Olivier Borgeaud (Suisse)
Olivier Borgeaud
de Le Mont-sur-Lausanne (Suisse)

« ÉBAHI, ÉTOURDI ET TRANSPORTÉ »

Par quel biais avez-vous pris connaissance du concert ?
Olivier Borgeaud « J'ai vu par hasard l'annonce du concert sur tempslibre.ch, le site de l'Agenda Culturel Romand. »

Qu'est-ce qui vous a motivé à venir ?
Olivier Borgeaud « Je suis passionné par la scène électronique que je suis attentivement depuis plusieurs années, et même s'il est vrai que je suis plutôt orienté sur des styles (beaucoup) plus minimalistes - celle de l'école de Berlin - écouter un concert électro dans un caveau de jazz me semblait un peu décalé, mais toutefois intéressant. »

Quel a été votre ressenti lors de cette prestation scénique ?
Olivier Borgeaud«Rapidement sorti de ma zone de confort, j'ai été plongé dans un style qui a défaut d'être hautement énergétique, m'enveloppait dans un cocon onirique des plus subtils, me dispensant de chercher à m'en échapper. Pour moi qui suis habituellement en dessus de 110 BPM, c’était une sacrée belle descente ! J'étais ici et maintenant, le passé et le futur avait perdu de leur importance, je savourai l'instant présent. J'ai aimé la pureté du ton, mais surtout sa complexité. Dans un concert, on est ébahi, étourdi et transporté. J'imagine volontiers que si l'on écoute ces morceaux à plusieurs reprise, le voyage doit être chaque fois différent tant leur musique distille une vaste étendue de terres inconnues. J'ai aimé le rythme de Tommy Betzler; celui-ci me semble indispensable, un peu comme les cailloux jetés dans la forêt pour marquer sa trace. Il joue le rôle de guide, pour ne pas perdre son chemin et mieux marquer ainsi l'écart entre le rêve et la réalité. Le dernier morceau joué  « AU REVOIR », m’a touché. L’émotion était sincère, et un Lien authentique était définitivement tissé avec le publique. J'ai aimé cette ambiance intimiste qui régnait dans le Caveau au Cœur d'Or, que je découvrais aussi pour la première fois ; si vous cherchez un lieu authentique où le Client et l'Artiste sont au cœur des préoccupations du personnel, vous l'avez trouvé. »
Olivier Borgeaud a posé quelques questions à Sequentia Legenda 🎤
Olivier Borgeaud : « Comment arrive ton à devenir musicien dans un domaine aussi pointu ? »
Sequentia Legenda : « La musique a toujours fait partie de ma vie. Lorsque j'avais huit ans, mes parents à la recherche d'activités ludiques m'avaient inscrit aux cours d'initiations à l'accordéon. Mais le solfège me rebutait. C'est la découverte de Mirage de Klaus Schulze qui fut mon véritable déclencheur musical. J'avais 16 ans, ce fut alors une véritable révélation ! Je n'avais plus qu'une idée en tête, faire de la musique et pas n'importe laquelle : de la musique planante, de la musique cosmique. C'est dans la cave de mes parents que j'ai installé mon premier home-studio constitué d'un arsenal de synthétiseurs analogiques. À l'arrivée de la norme MIDI, j'ai troqué mes instruments pour des machines numériques. Plus récemment, ce sont des synthétiseurs virtuelles qui me servent d'outils de travail. Et enfin, il y a cinq ans, j'ai mis mon travail à la lumière du jour avec mon premier album BLUE DREAM. Pendant ces cinq années, j'ai eu le plaisir de pouvoir partager ma propre vision de la Berlin School. »

Olivier Borgeaud : « Dans quel milieu/scène vous vous produisez, et quel est le retour des spectateurs sur un style de musique qu'ils ne connaissent pas vraiment. Dans le sens que lors de votre dernier concert en Suisse, il me semble que la plupart des participants étaient plus là comme habitué du lieux que comme des passionnés d'électro. »
Sequentia Legenda : « Il est vrai qu’habituellement, je me produis aux endroits fréquentés par les amateurs de musique électronique. Ce fut le cas à Nantes à l’occasion du Synthfest, qui est l'événement français incontournable pour les passionnés des synthétiseurs. Il m’est aussi arrivé de jouer devant un cercle plus restreint constitué de véritables connaisseurs à l’occasion d’un concert privé. À Chexbres, ce fut différent et par la même occasion une nouvelle expérience. S'il est vrai que certaines personnes s’étaient déplacées tout spécialement pour notre venue, la majorité présente ne connaissaient peu et pas ce style de musique. Avant le concert, j’ai donc pris le soin de revenir sur l’origine de la Berlin School et d’expliquer sommairement ce style musical. À la fin du concert, j’ai entendu quelques bribes de discussions çà et là : " C’est une musique surprenante et immersive… " ou bien : " On dirait un peu du Jean-Michel Jarre… ". Pour moi, il est intéressant et riche d’enseignement de présenter ma vision musicale aux initiés ainsi qu’à un public plus large. »

Photos : Sandrine Crot, Olivier Borgeaud

  

BANDE-ANNONCE OFFICIELLE DE LA TOURNÉE 2019

  




Google+ Sequentia Legenda    Facebook Sequentia Legenda   Pinterest Sequentia Legenda    Youtube Sequentia Legenda    Sequentia Legenda Official Website


www.sequentia-legenda.com






Aucun commentaire:

Publier un commentaire